• alexandre m the frenchy

Communication pour les artisans INTERVIEW AVEC UN ARTISAN COIFFEUR QUI A 30 ANS d'EXPÉRIENCES.


Nous avons eu la chance de faire un interview avec Monsieur. Robert M, artisan Coiffeur, qui a plus de 30 ans d’expérience dans la coiffure, avec à son actif 14 commerces ouverts, des grands Salons de coiffure, des petits, des salons d’esthétique, etc..

Ce commerçant né à Marseille a vu l’évolution de sa ville, au niveau démographique, mais surtout au niveau économique..

Son premier salon de coiffure était situé près du cinéma Madeleine, avenue Maréchal Foch, pour ceux qui connaissent bien Marseille, il avait ouvert dans les années 1972.

Il nous expliquait qu’à cette époque la France était en plein essor économique, il avait ouvert un salon de coiffure de 100 m2 environ et vu le bon démarrage dès son ouverture, il avait embauché au bout de 5 mois une dizaine de salariés.

Les français consommaient, leur pouvoir d’achats était en pleine croissance.

Pourtant autour du salon, il y avait déjà deux petits salons de coiffure et un autre allait s’ouvrir juste 8 mois après l’ouverture de son salon.

Pour lui lorsqu’ un quartier, une rue, disposait de plusieurs salon de coiffure, c’était le signe de santé économique de ce quartier de cet arrondissement.

D’ailleurs l’année suivante, juste à côté de son salon de coiffure, il a ouvert un salon d’esthétique, puis 2 ans après, un autre salon de coiffure à l’aéroport Marseille Marignane, puis encore un autre mais plus petit sur l’île des Embiez.

De 1972 à 1990, ce petit artisan coiffeur avait fait un joli parcours de chef d’entreprise, en créant des entreprises, des salons de coiffure, en créant de l’emploi par l’embauche de salariés dans tous ses commerces.

Mais il n’était pas le seul, d’autres entrepreneurs comme lui avaient fait de même.

Au niveau de ses stratégies commerciales, pourtant il n’était pas diplômé de HEC ou de L’ENA.. Mais il avait un don pour les affaires et surtout c’était un professionnel de la relation clientèle au fil des années. Il nous expliquait que les banques ont toujours étaient dures mais moins qu’en 2016 naturellement, c’était une autre époque.

Au niveau marketing, à chaque fois, il avait tout pour que ses entreprises soient un succès,un bon emplacement de commerce, un bon concept, de bons produits et de bons coiffeurs et il faisait aussi de la publicité à la radio et sur des grands panneaux publicitaires, même, s’il n’en avait pas vraiment besoin, mais selon lui, cela permettait de renouveler sa clientèle.

Les clients, de majorité féminine, venaient se faire coiffer 2 fois par mois environ.

Et ils passaient de temps en temps pour « un coup de peigne », ou un « brushing » comme il adorait dire ça…

Le pouvoir d’achat des Français commençait à baisser dès 1991, les commerçants commençaient à le ressentir. Il nous expliquait que la France avait toujours connu des crises politiques, économiques et sociales, cela faisait partie du système et du décor Français.

En 2014, il ne lui restait que 3 salons de coiffure et il s’était pourtant lui aussi mis avec Internet, comme il disait, il avait deux sites Internet vitrine et une boutique en ligne pour ses salons de coiffure.

Il nous expliquait : « avant il fallait rivaliser avec les autres commerces de son quartier de son arrondissement, de sa ville. Mais maintenant, il faut « rivaliser avec le monde entier…. ! »

Comme il dit : « Vous avez un commerce avec un bon emplacement, avec de la chance un parking à côté, donc encore mieux, puis votre vitrine est très attrayante, vous avez pas mal de passage, donc que voulez-vous de mieux. Des bons produits, de bons coiffeurs, une clientèle satisfaite. » Mais malgré tout cela, le chiffre d’affaire a baissé, car maintenant les clientes vont chez un coiffeur en moyenne tous les 2 mois contre 2 fois par mois dans les années 80.

Heureusement que les modes changent, les tendances aussi, mais comme il nous dit :« s’il n’y a pas d’argent dans le porte monnaie des client, vous faites quoi, leur mettez « un revolver sur la tête pour qu’ils viennent ? non ça ne marche pas »

Quand son chiffre d’affaires s’est mis a baisser, il a pris les services d’une agence de communication, site Internet vitrine, envoi de newsletters, prospectus publicitaires, publicité à la radio, notamment les prix ont flambé au niveau publicitaire surtout depuis l’entrée dans l’EURO.

Il ne savait plus comment faire et qui contacté pour faire venir des clients.

Car il n’était plus dans la phase de renouvellement, mais dans celle de l’acquisition, ce qui est totalement différent !

En 2015, il a dû céder et vendre un salon de coiffure, pourtant il avait une agence web qui continuait à s’occuper de la communication de ses salons par l’intermédiaire des sites Internet vitrine, des boutiques en ligne,

puis des sites Internet mobiles.

Newsletters, envoi de SMS, réseaux sociaux, référencement naturel, géolocalisé…etc.

Son budget communication était quasiment de 3 000€ par mois, ce qui est peu par rapport au budget communication des années 80 et 90.

En 2016, il a vendu avec perte son deuxième salon de coiffure qu’il avait depuis plus de 17 ans. Maintenant en 2016, il ne lui reste plus qu’un seul salon de coiffure et 2 salariés…

Que s’est – il passé ? Selon lui, la France n’a jamais connu un tel « marasme économique »

Tous les petits commerçants disparaîtront au fur et à mesure, il ne restera que les Franchises, les salariés bien sûr seront remplacés par des « robots » pas d’arrêt maladie, pas de congé de maternité, d’accident de travail, de congé payé, etc…

Et ouvert 7 jours sur 7 et pourquoi pas 24H sur 24H.

En plus le « terrorisme n’arrange pas les choses, c’est une catastrophe selon lui.

Monsieur Robert M, est proche de la retraite maintenant, mais il se fait du souci pour les générations futures, « que vont – ils faire, comment vont-ils faire selon lui ?

Les technologies sont heureusement là, mais un porte-monnaie vide comment faites-vous pour le remplir ? pour lui la France est un porte-monnaie vide en 2016.

Pour lui la France est un pays appauvri en 2016, et ceci à cause des politiques, de l’état, qu’il soit de gauche, de droite, etc.. Ailleurs c’est pire bien sûr, mais l’Europe a achevé l’économie Française et ses petits commerçants, tpe, pme…

Et le comble, maintenant, vous n’êtes plus du tout en sécurité sur le territoire Français à cause de tous ces fous de DAESH..

La France si elle peut se reprendre en main, doit le faire vite très vite, car pour les enfants de la France, la seule solution sera l’étranger, mais où… ? C’est triste pour ma ville et mon pays.

Heureusement, qu’il reste encore en France des starts-up, des entrepreneurs, des fous dont leur siège social est en France, et qui réussissent, on devrait leur donner une médaille, réplique t-il…

Merci à Monsieur Robert M, petit artisan Coiffeur, peut-être le dernier d’une génération, pour cet interview plein d’émotion et très intéressant !

Interview fait par : Alexandre.m "the Frenchy" pour okayfingers.


alexandre m the frenchy expert WIX et certifié WIX
Google Partner certified alexandre m the frenchy
Wix Certified Trainer alexandre m the frenchy
Created by myself
Site internet créé par alexandre-m.com
Certification Formateur Wix

Made with  in Marseilles on Alexandre-m

alexandre m the frenchy conforme RGPD